Nos institutions muséales, fortes de leur vénérable héritage, ne sont pas épargnées par les mouvements qui bousculent aujourd’hui nos sociétés en matière d’omniprésence technologique et d’attentes expérientielles de leurs clientèles. Entre le renouveau culturel et le risque de disneyification, comment les musées ont-ils négocié ce virage ? Place à l’« éduvertissement », une expérience destinée à informer et à divertir les publics !

Les changements en cours n’affectent pas que les musées définis selon l’acception la plus classique du terme. Centres d’interprétation, planétariums ou lieux publics d’observation astronomique, sites historiques, centres de sciences, parcs naturels et écomusées, pour n’en citer que quelques-uns, connaissent les mêmes transformations. À Montréal, l’évolution de l’Espace pour la vie depuis un certain nombre d’années déjà en est un exemple éloquent.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles avec en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou