Le produit qu’elle commercialise – des chansons – est à la fois immatériel et omniprésent. Elle a été un des premiers secteurs touchés par le virage numérique et n’a plus jamais été la même depuis lors. L’industrie musicale s’est réinventée après avoir mené des batailles chimériques pour finalement retrouver le chemin des profits en créant et en adoptant de nouveaux modèles. Voici les leçons qu’elle peut enseigner aux autres industries qui seront affectées par la révolution numérique.

L’industrie de la musique a pour la première fois pris conscience de la menace que représentait Internet pour ses revenus le 13 avril 2000. C’est en effet ce jour-là que le groupe Metallica a engagé une poursuite contre Napster, la plateforme pionnière d’échange de fichiers musicaux, sur laquelle se trouvaient certaines de ses chansons. Bien que cette poursuite se soit soldée par une victoire pour Metallica et que Napster ait dû retirer les chansons du groupe de sa plateforme, l’industrie venait seulement de remporter une bataille. Même si elle devait ultérieurement en gagner d’autres, elle a au final été forcée de s’allier à l’ennemi.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles avec en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou