Au Québec, le sport reste en queue de peloton en ce qui a trait au financement public, malgré sa grande popularité auprès de la population. Pourtant, l’intervention de l’État a réussi à dynamiser d’autres secteurs d’activité devenus très importants au Québec.

Le sport a une ministre au Québec en la personne d’Isabelle Charest, mais pas de ministère. Il relève plutôt d’une direction au sein du ministère de l’Éducation, dont le budget annuel plafonne à 100 millions de dollars. Ce montant représente environ 0,08% du budget total de la province. À titre de comparaison, la culture reçoit plus d’un milliard de dollars par année.

En raison des ennuis causés par la pandémie, le gouvernement québécois a débloqué des sommes supplémentaires pour le sport et le loisir, dont une aide de 70 millions de dollars annoncée en octobre 2020 et une autre de 5 millions en avril 2021. Ces financements ne sont toutefois pas récurrents. De la même manière, le soutien au sport se bonifie parfois d’un appui à des projets d’infrastructures, mais il s’agit encore là d’événements ponctuels.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou