Article publié dans l'édition Hiver 2020 de Gestion

Convaincus que la maximisation de la valeur au seul bénéfice des actionnaires a créé d’immenses déséquilibres économiques et sociaux tout en ne garantissant pas l’utilisation optimale des ressources disponibles sur la planète, de plus en plus de dirigeants se tournent vers de nouveaux modèles d’entreprise, donnant ainsi un nouveau souffle aux principes mêmes de la gouvernance.

Bienvenue à l’ère de l’entreprise progressiste!


LIRE AUSSI : « La gouvernance de la gestion de risques : quoi de neuf? »


Beaucoup de dirigeants s’intéressent maintenant à la responsabilité sociale d’entreprise (RSE) et à de nouveaux modèles qui relèvent soit de l’« économie du sens » (purpose economy1), en vogue aux États-Unis, soit du phénomène B-Corp2, qu’on observe non seulement chez nos voisins du Sud mais aussi au Canada et en Europe, soit du récent mouvement des « entreprises à mission3 » en France.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou