La recherche internationale dans le domaine du leadership nous ouvre sur des façons de faire et des visions du monde inexplorées chez nous. Mais où en est le leadership occidental ? Avec l’élection de Donald Trump comme point d’orgue, Simona Camelia Plopeanu s’est entretenue avec Cyrille Sardais, professeur agrégé au Département de management et titulaire de la chaire de leadership Pierre-Péladeau de HEC Montréal.

En occident, on a longtemps mis en avant le leadership charismatique comme le modèle à suivre. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Il faut revenir un peu en arrière pour comprendre la situation actuelle. Pendant les années 1950-1960, on assiste à l’apothéose du manager rationnel, qui n’est pas un héros mais qui fait les choses comme il se doit. Or, dans les années 1970, ce modèle est sérieusement remis en question. D’un côté, les États-Unis sortent traumatisés de la guerre du Vietnam; de l’autre, l’internationalisation de l’industrie japonaise bouscule vivement le marché américain.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles avec en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou