Au moment où de grandes décisions doivent se prendre en matière d’énergie, un constat navrant s’impose : au pays, les informations sur les systèmes énergétiques sont éparpillées, difficiles d’accès et manquent parfois de cohérence. Ainsi, bien que le Canada soit le cinquième producteur d’énergie au monde, les gouvernements provinciaux et fédéral ne fournissent pas d’accès global et structuré aux données sur l’énergie. Cette situation peut limiter considérablement notre compréhension du secteur, affecter les perceptions et même compromettre la prise de décision sur les enjeux rencontrés. C’est d’ailleurs pour apporter un meilleur éclairage sur ce secteur que la Chaire de gestion du secteur de l’énergie de HEC Montréal lançait en décembre dernier la toute première édition de l’État de l’énergie au Québec.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou