Article publié dans l'édition Eté 2009 de Gestion

Les équipes de travail sont très populaires dans les organisations, et ce, quel que soit le secteur d’activité (Van Hootegem et al., 2005). Une équipe de travail correspond à un groupe formel composé d’au moins deux individus responsables collectivement de l’accomplissement d’une ou de plusieurs tâches définies par l’organisation (Rousseau et al., 2006a).

La mission attribuée à une équipe peut concerner la production d’un bien ou d’un service (équipe de production ou de service), la réalisation d’un projet particulier (équipe de projet) ou la gestion de certaines unités organisationnelles (équipe de gestion). Évidemment, la croyance selon laquelle les équipes de travail peuvent s’avérer très efficaces ne relève pas du mythe. Des résultats de recherches réalisées en milieu organisationnel confirment que cette forme d’aménagement du travail peut effectivement être très profitable pour les entreprises.

Les effets bénéfiques susceptibles de découler des équipes de travail ont trait notamment à la capacité des équipes d’augmenter la performance financière, d’améliorer la productivité, de réduire les coûts et d’accroître l’innovation au sein des organisations1. L’efficacité des équipes n’est toutefois pas automatique (Allen et Hecht, 2004). Qui d’entre nous n’a jamais travaillé, ou craint de travailler, avec un collègue qui n’assumait pas sa part de responsabilités, qui présentait une attitude négative ou qui tout simplement bâclait son travail ?

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou