Pour instaurer un climat de confiance avec vos employés et vos collaborateurs, il vous faut d’abord éviter de faire preuve de méfiance à leur égard. Ce principe va de soi, mais il n’est pas toujours évident à appliquer par écrans interposés! Comment réussir à évaluer à distance le degré d’autonomie de vos troupes aussi rapidement et facilement que vous y arriveriez, par exemple, au terme d’un véritable tête-à-tête au bureau?

Quand le télétravail s’est installé de façon abrupte et rapide, vous avez dû apprendre à confier des responsabilités à vos équipes de manière souvent instinctive. Peut-être avez-vous alors été témoin de belles surprises, par exemple si certains de vos collaborateurs ont fait preuve de beaucoup plus d’autonomie que vous l’envisagiez au départ. À l’opposé, il est possible que certains travailleurs n’aient pas démontré la même proactivité et que les résultats n’aient pas été au rendez-vous, entraînant de votre côté un certain doute en ce qui a trait à la contribution de ces personnes au rendement de l’équipe.

La clarté pour inspirer la confiance en mode hybride

Maintenant que s’ouvre une nouvelle ère et que vous avez à composer avec des gens qui ne sont pour la plupart que partiellement présents au bureau, comment faire pour vous départir de vos craintes et pour réinstaller un climat de confiance au travail?

Si vous avez le moindre doute sur le niveau d’autonomie peu élevé d’un de vos employés, mais que cette personne doit quand même, pour diverses raisons, continuer de travailler en partie de la maison, assurez-vous d’être clair quant à vos attentes à son égard.

Comment y arriver? Il importe d’abord que vous lui précisiez l’approche et les mécanismes de suivi que vous comptez mettre en place avec elle en :

  • lui transmettant une description détaillée et précise des tâches à réaliser;
  • convenant d’un mécanisme de suivi;
  • vous entendant sur une date de tombée ou sur des dates fixes pour les différentes étapes du projet.

Plus vos explications seront limpides, moins vous ferez face à des surprises, et moins votre méfiance sera en éveil. Par ailleurs, bien encadré de la sorte, le travailleur aura en main tous les outils pour se sentir plus en contrôle de ses tâches, le tout dans un climat de confiance et de collaboration mutuelles.

Avoir le même plan de match

En terminant, pour vous assurer de l’adhésion d’un membre de votre équipe et d’un engagement encore plus soutenu de sa part, gardez à l’esprit qu’amener cette personne à s’engager à respecter le plan de match que vous comptez lui proposer est toujours une bonne idée. Les questions suivantes sauront à coup sûr susciter cette implication :

  • Quel plan as-tu en tête?
  • Comment t’y prendras-tu pour le réaliser?
  • À quelle date penses-tu pouvoir me remettre tel ou tel élément?
  • Quelle serait la prochaine étape?

Bref, en interagissant avec votre employé et en motivant son engagement à honorer le programme que vous avez établi ensemble, vous contribuez à dissiper les soupçons qui vous habitent peut-être et à faire place graduellement à la confiance. De cette manière, vous serez à même de poursuivre une collaboration à distance avec quelqu’un dont le niveau d’autonomie n’est pas nécessairement le plus optimal qui soit!