Article publié dans l'édition Printemps 2022 de Gestion

Déléguer des responsabilités à des subordonnés est considéré comme un comportement de leadership efficace. Les chercheurs constatent non seulement que la délégation réduit la charge de travail des dirigeants, mais elle permet aussi aux employés de développer des compétences, ce qui accentue leur motivation. Or, déléguer n’est pas toujours chose simple...

Pourquoi les délégants ont-ils la cote ?

Un leader qui allège ses tâches en les déléguant est-il paresseux? Peut-être bien. Mais ce n’est pas ainsi qu’il est perçu par les employés avec qui il partage son fardeau, a constaté une chercheure[1] après avoir sondé quelque 400 travailleurs et étudiants agissant dans différents domaines en Allemagne. En transférant des tâches et des responsabilités décisionnelles à ses subordonnés, un dirigeant améliore plutôt son image auprès d’eux, et ce, pour plusieurs raisons.

D’abord, il envoie le signal qu’il est plus qualifié pour diriger les troupes qu’un décideur qui refuse de s’appuyer sur les compétences des membres de son équipe. Il démontre qu’il peut à la fois gérer sa propre charge de travail tout en accompagnant les individus dans leur développement professionnel. Cette impression de soutien fait en sorte que les intentions du gestionnaire sont perçues favorablement par les employés, qui le considèrent alors comme un être bienveillant et sympathique.

 

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou