La révolution numérique a causé bien des surprises dans plusieurs secteurs d’activité en bousculant les chaînes de valeur. Le domaine des voyages a vu apparaître Expedia et Kayak, les agences immobilières ont dû faire place à DuProprio et l’industrie du taxi doit aujourd’hui composer avec Uber. Au moment de programmer des campagnes publicitaires en ligne, ce sont les achats programmatiques qui provoquent les bouleversements les plus profonds dans le monde des médias. Explication d’un phénomène qui prend de l’ampleur.

Inexistants avant 2012, les achats programmatiques représentent désormais environ 65 % des achats médias numériques au Canada, et on prévoit qu’ils frôleront les 75 % en 2018 (voir tableau ci-contre).

Avant la programmatique

Il y a quelques années (et aujourd’hui encore), lorsqu’on voulait acheter des bandeaux publicitaires ou faire d’autres types de placements médias chez certains éditeurs, on devait communiquer avec des représentants. 

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou