Les gens seraient généralement encouragés à devenir des entrepreneurs grâce à des conditions favorables telles que le talent, l’énergie, de fortes personnalités ainsi que des environnements sociaux et économiques propices. Mais quand on examine la provenance de nombreux entrepreneurs en se basant sur des enquêtes nationales et internationales, on constate que des groupes fortement désavantagés sont nettement surreprésentés.

En anglais, on les appelle les underdog entrepreneurs. Il s’agit notamment de personnes handicapées1, de chômeurs peu formés (appelés « entrepreneurs par nécessité2»), d’immigrants3, de personnes dyslexiques ou ayant un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (ou TDAH4) ainsi que de vétérans de conflits internationaux5 et 6.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles avec en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou