Ceux qui assument des responsabilités de supervision exercent un rôle décisif dans le succès des organisations. C’est pourquoi le gestionnaire doit progresser vers un type d’encadrement continu et dynamique et délaisser l’approche traditionnelle de supervision basée sur l’autorité et le contrôle.

Les responsabilités des gestionnaires ont changé de façon radicale au cours de la dernière décennie. Afin qu’ils soient aussi efficaces que possible dans un environnement organisationnel de plus en plus complexe et de plus en plus exigeant, les compétences et les responsabilités liées au coaching deviennent des éléments essentiels.

Le superviseur d’antan était généralement centralisateur, contrôlant, distant et autocratique. Aujourd’hui, les employés exigent que leur gestionnaire soit intègre, authentique, ouvert, transparent, flexible, visionnaire et, avant tout, un coach. Le coach doit être un modèle pour son équipe. La crédibilité est sa principale ressource. Il doit faire preuve de cohérence entre ses paroles et ses gestes, avoir le courage de ses convictions et exiger de lui-même ce qu’il demande aux autres. En bref, il doit être un exemple d’excellence sur le plan professionnel.

Pivot du plan d’affaires

La contribution des employés à la mise en œuvre de la stratégie d’affaires devient un véritable atout concurrentiel. Le coach doit comprendre, adhérer, transmettre, expliquer, enrichir, traduire et responsabiliser chacun des membres de son équipe en ce qui concerne le plan d’affaires de son entreprise. L’objectif ? Transformer ses employés en partenaires stratégiques en les responsabilisant par rapport à leur propre réussite et à celle de l’entreprise.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou