Le bien-être au travail, la santé psychologique et l’équilibre entre les différentes sphères de notre vie font l’objet de nombreuses préoccupations. La pandémie pourrait-elle avoir redéfini notre façon de voir les choses? Estelle M. Morin, professeure titulaire au Département de management de HEC Montréal et membre du Consortium de recherche sur l’intelligence émotionnelle appliquée aux organisations, et Simon Grenier, psychologue industriel et organisationnel et professeur adjoint au Département de psychologie de l’Université de Montréal, répondent à nos questions.

La pandémie a-t-elle modifié notre perception de la santé et du bien-être au travail?

Estelle M. Morin : Il est vrai que la crise sanitaire nous a fait prendre conscience collectivement de l’importance et de la valeur de la santé, ce qui constitue un progrès. En fait, c’est la première fois qu’on place celle-ci au-dessus de l’économie, et on fait des efforts et des compromis pour continuer à la préserver.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou