Article publié dans l'édition Printemps 2019 de Gestion

Les bénéfices attendus de la collaboration sont nombreux et bien connus : transmission d’expertise et de connaissances, innovation, renforcement de l’esprit d’équipe et flexibilité accrue. Or, étonnamment, il semble qu’il soit possible de trop collaborer. Mais comment ?

Nous assistons depuis quelques années à une multiplication des occasions de collaborer au travail. Tout d’abord, des structures organisationnelles aplaties ou matricielles, où les équipes sont intégrées au cœur des processus décisionnels, sont de plus en plus courantes dans plusieurs secteurs d’activité. De plus, les outils technologiques (du courriel jusqu’aux plateformes sociales) ont grandement facilité la collaboration… pour le meilleur et pour le pire. Il n’y a pas si longtemps, adresser une requête à ses collègues et recevoir une réponse de leur part pouvait prendre un certain temps, alors qu’il faut maintenant quelques secondes à peine pour réclamer de l’aide à l’univers tout entier ! Longtemps considérée comme une pratique à valeur ajoutée en toute circonstance, la collaboration a maintenant ses détracteurs, qui en critiquent les aspects négatifs lorsqu’on en abuse. Car, oui, la collaboration est une médaille qui a son revers.

La prise en otage du temps

C’est en 2016 que trois professeurs et auteurs américains1 ont popularisé le concept de la collaboration excessive dans un article intitulé « Collaborative Overload », jetant ainsi un pavé dans la mare de la collaboration. Leur constat : au cours des deux dernières décennies, le temps consacré par les employés et par les gestionnaires à des activités de collaboration a littéralement explosé, accusant une hausse de plus de 50 %. Dans plusieurs organisations, selon les auteurs, il est fréquent que les gens passent près de 80 % de leurs temps en réunion ou à répondre à des demandes de la part de leurs collègues.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou