Si une personne est embauchée grâce à ses compétences techniques, ce sont pourtant  ses habiletés interpersonnelles qui lui permettront de gravir les échelons au sein de l’entreprise.

Il est facile de vérifier les qualifications d’une personne, que ce soit la maîtrise d’un logiciel, son aptitude dans tel ou tel domaine, ou encore sa maîtrise d’une langue étrangère. Il suffira de se référer à ses expériences passées ou de lui faire passer un test le cas échéant pour valider ses compétences.

Mais une fois embauchée, la personne devra s’intégrer à son nouvel environnement de travail et faire connaissance avec ses nouveaux collègues. « Sa capacité à entrer en relation, à cultiver des alliances, à exprimer son opinion sans heurter la sensibilité des autres lui permettra de gravir les échelons plus facilement que si elle ne démontrait pas de ces qualités » confirme Pierre Lainey, maître d’enseignement au département de management de HEC Montréal.

Pierre Lainey, maître d'enseignement au département de management de HEC Montréal

Pierre Lainey

Quelles sont, selon lui, les 3 grandes qualités interpersonnelles à posséder ou le cas échéant à développer pour devenir le leader de demain ?

Créer des relations significatives avec les autres

Vous devez établir des relations qui ne dépendent pas des affinités que vous pourriez avoir avec ces personnes. À vrai dire, cela ne devrait avoir que peu d’importance. Avant tout, il est nécessaire d’identifier les personnes dont vous aurez besoin pour faire votre travail.

À l’inverse, ces personnes seront également susceptibles d’avoir besoin de vous et de vous demander des choses. C’est pourquoi vous devez créer consciemment des relations avec elles. Vous ne pouvez pas créer de bonnes relations uniquement en interpellant une personne lorsqu’il y a un problème. Les problèmes ne sont pas une bonne façon d’établir des relations. Vous devez avant tout créer une relation et le problème est ensuite analysé et traité dans le contexte de cette relation existante.


LIRE AUSSI : « Dossier Immigration - Comment mieux gérer vos équipes multiculturelles »


Embrasser des relations diverses

Il est plus facile d’entrer en relation avec des personnes qui nous ressemblent culturellement. Mais en agissant de la sorte, vous ne pourrez pas adopter de vision globale vous permettant de mettre en place une stratégie de calibre international.

Aller à la rencontre de celui qui a grandi avec une culture différente de la vôtre, qui a une conception de l’autorité, du temps, des choses différents des vôtres est primordial. Vous devez apprendre à connaître l’autre afin d’être sûr de vous comprendre. Cet apprentissage doit se faire en amont des situations d’urgence ou de problème, pour être certain que, lorsqu’ils se produiront, vous vous comprendrez.

Offre de formation Été 2018 École des dirigeants HEC Montréal

Jeter un regard lucide quant à la façon dont les autres vous voient

Comment les autres vous voient-ils? Aiment-ils interagir avec vous? Quels sont les indices qui prouvent qu’une personne ne vous fait pas confiance ?

Un des signes qui ne trompe pas est lorsque vous vous rendez à une réunion et vous découvrez que certaines personnes en ont tenu une avant elle à laquelle vous n’avez pas été invité. Elles ont décidé à l’avance ce que seraient les résultats de la réunion, et vous n’en faisiez pas partie.


LIRE AUSSI : « DOSSIER COLLABOREZ! : Un incontournable de la collaboration : la gestion des conflits »


Les gens aujourd’hui sont éminemment interdépendants. La complexité des organisations exige que chacun collabore et tisse des réseaux avec d’autres personnes. Nombreux sont ceux qui oublient de reconnaître que c’est seulement ensemble qu’ils pourront avancer.