Le King Elvis Presley avait-il prophétisé l'avenir musical de Sin CIty?

La métropole du Nevada, largement associée au jeu et à d'autres activités plus ou moins licites, se serait-elle trouvé une nouvelle vocation? C'est à tout le moins ce que laisse entendre Neil Shah, dans son article intitulé « How Las Vegas Became a Major Music Destination », publié sur le site Internet du Wall Street Journal. Las Vegas serait en effet en voie de devenir une importante plaque tournante de la musique aux États-Unis, au même titre que le sont Los Angeles, Nashville ou New York.

Qu'on ne se méprenne sur la chose, la musique a toujours été liée de près à l'histoire de Las Vegas. Mais, comme le rappelle Neil Shah dans son article, l'industrie du spectacle était historiquement accessoire à celle du jeu et venait en appui à cette dernière. Plus maintenant. La musique et le spectacle sont maintenant des attraits majeurs de la ville de 600 000 habitants¹. Qu'est-ce qui explique cette transition? Deux facteurs peuvent être évoqués.

Rien ne va plus!

Revenus Las VegasLe déclin des revenus liés au jeu explique, dans un premier temps, ladite transition. Comme l'illustre le tableau ci-contre, les revenus issus du jeu sont passés, pour les établissements du célèbre Las Vegas Strip, de 59 % à 35 %, et ce en trois décennies seulement. Pour l'entreprise MGM Resorts International, propriétaire des emblématiques hôtels-casinos Bellagio, Mandalay Bay, Luxor et The Mirage, pour ne nommer que ceux-ci, le jeu ne représente plus que 30 % de ses revenus, un pourcentage qui s'élevait à 70 % il y a à peine vingt ans. À l'inverse, l'industrie du spectacle, quant à elle, ne s'est jamais portée aussi bien. De fait, l'un des corollaires de la numérisation de la musique et de son accès quasi universel, et ce à des prix dérisoires, fut la hausse vertigineuse du prix des billets pour les spectacles. C'est là une tendance lourde que les propriétaires d'hôtels et de casinos, qui savent très bien compter, ont rapidement entrevue et saisie de la main.

Artistes en résidence

Si le spectacle devient un vecteur de profitabilité plus intéressant que le jeu, encore faut-il pouvoir attirer sur place des artistes de renom. Las Vegas a su relever ce défi, et accueille maintenant en ses murs des artistes de calibre international qui viennent s'y produire, non seulement le temps d'un, deux ou trois spectacles, mais pour des semaines, des mois, voire même des années. C'est le concept de résidence, au départ articulé, dans le cas de Las Vegas, autour d'artistes québécois, dont notamment Céline Dion et le Cirque du Soleil. Aujourd'hui, c'est Jennifer Lopez, le rappeur Future, l'artiste country George Strait et certaines gloires du passé, on pense ici à Mötley Crüe, Def Leppard et Guns N’ Roses, qui ont choisi le Strip comme domicile temporaire. Pour ces artistes, les avantages d'un tel concept sont multiples, si on le compare à celui de la tournée : coûts en moins et déplacements réduits à leur plus simple expression.

Et afin d’accueillir comme il se doit ces stars de la musique, les investisseurs n'ont pas hésité à sortir les dollars de leurs poches et à les investir dans la construction d'amphithéâtres dernier cri. À ce titre, le splendide T-Mobile Arena, qui a ouvert ses portes en avril dernier (voir la vidéo en tête d'article), accueillera prochainement des artistes de renom tels Barbra Streisand, Drake ou le groupe britannique Coldplay². Et les deux colosses du divertissement que sont The Madison Square Garden Company et Las Vegas Sands Corporation ont annoncé le mois dernier leur intention de construire un amphithéâtre de 17 500 places, toujours avec la même visée d'attirer de grands noms en résidence.

Ville connaissant l'une des plus fortes croissances démographiques aux États-Unis, Las Vegas est en voie de se réinventer, et sans doute pour le mieux. Les touristes déferlent sur la ville : ils étaient 42,3 millions en 2015, une hausse d'un million par rapport à 2014. Le pari de Las Vegas sur la musique et le divertissement semble être le bon!


¹ La population totale de l'agglomération urbaine est estimée quant à elle à deux millions d'habitants.

² L'enceinte de 20 000 places sera également le domicile de la future équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH), qui doit commencer ses activités lors de la saison 2017-2018.