Article publié dans l'édition Printemps 2022 de Gestion

Dès mars 2020, le télétravail s’est révélé une mesure d’urgence qui a permis d’affronter la crise sanitaire. Il est temps aujourd’hui de gérer celui-ci en tenant compte de ses particularités propres. Comment travailler harmonieusement en mode hybride?

Après les deux années d’adaptation qu’a exigées la pandémie de COVID-19, la conception même du travail est remise en question. Auparavant, on se rendait au bureau pour réaliser des tâches professionnelles dans un cadre défini et à heures fixes. Aujourd’hui, les lieux de travail sont mobiles et le temps semble flexible, ce qui transforme profondément les interactions entre collègues. Comment s’ajuster alors à un nouveau rôle ou intégrer un nouvel employé à l’équipe? Comment se sentir membre à part entière de l’organisation quand, une journée sur deux, on côtoie ses coéquipiers à travers un écran? Comment, surtout, entretenir la motivation des troupes?

La science au service de la motivation

Le télétravail a démontré son efficacité durant la crise de COVID-19, et il est désormais incontournable. Les organisations travaillent maintenant à définir un modèle hybride adapté à leurs besoins : certaines ont choisi de privilégier le travail à la maison, tandis que d’autres exigent la présence au bureau un certain nombre de jours. De nouvelles politiques et du soutien technologique ont été déployés dans le but de faciliter cette transition. Il demeure que le succès d’une telle opération repose grandement sur le bien-être psychologique du personnel : les membres des équipes doivent se sentir stimulés par ce nouveau mode de travail et pleinement motivés à en tirer profit.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou