Tout le monde s’accorde à dire que la transformation numérique des entreprises est une priorité stratégique majeure, si ce n’est la plus importante de toutes. Et pour cause ! L’hégémonie du numérique est la raison pour laquelle un peu plus de la moitié des entreprises du Fortune 500 ont disparu depuis l’an 2000. Mais qu’est-ce qui cloche dans cette mutation ? Voici des pistes de solution résolument orientées vers l’action.

Le taux de transformation des entreprises vers le numérique, tous secteurs confondus, tourne en moyenne autour de 37 %, ce qui, tout bien considéré, est insuffisant. Certes, l’écart est élevé d’un secteur à l’autre : 62 % dans les médias et le divertissement, 55 % dans le commerce de détail, 32 % dans la construction automobile et 39 % dans les services financiers. Et dans le secteur des produits de grande consommation, ce taux atteint seulement les 31 %1. Quant aux champions du numérique, c’est-à-dire les entreprises qui en ont fait leur vecteur de croissance et de création de valeur par excellence, ils restent peu nombreux. Même certains secteurs comme l’industrie pharmaceutique font pâle figure2.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles avec en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou