Pour accroître sa compréhension des habiletés politiques, il est nécessaire de faire une lecture du contexte où l’influence sera exercée, de choisir des stratégies d’intervention, d’adopter certaines attitudes et de recourir à des pratiques susceptibles de produire l’effet recherché.

L’habileté politique, c’est avant tout l’art d’influencer les autres, de changer le cours des choses, d’amener des personnes à faire des choses qu’elles ne feraient pas ou feraient autrement. C’est se comporter de façon adroite, avec un savoir-faire qui implique d’user de jugement social, de faire preuve de sensibilité et d’avoir un sens de l’éthique. Sont considérées comme des habiletés politiques la capacité de faire la lecture d’une situation, d’argumenter, de convaincre, de négocier, de trouver des appuis, de choisir des alliés et de juger du bon moment de faire ou de dire certaines choses1.

Elle n’est en aucun cas de la manipulation, qui constitue une manœuvre destinée à tromper et dont les motifs cachés sont davantage centrés sur des intérêts personnels.

Passer de l’autorité à l’influence

L’influence peut être confondue avec l’autorité. Or, il n’en est rien. L’autorité est la capacité d’une personne de modifier la conduite d’autres personnes selon son propre désir. L’autorité formelle est explicite et associée au poste occupé. Une personne peut cependant détenir une autorité formelle importante dans la hiérarchie officielle mais exercer une influence réelle moindre si elle a peu de crédibilité. L’autorité informelle est associée à la personne capable de faire preuve d’une autorité qui dépasse celle que lui confère son statut hiérarchique officiel dans l’organisation.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou