Au Québec, l’entrée en vigueur de la Loi modifiant l’organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux (loi 10) a amené son lot de changements. Pour soutenir son implantation, un mode intégré de gestion de la performance centré sur des salles de pilotage est en cours de déploiement. Aperçu du fonctionnement et des résultats d’un système qui peut tout aussi bien servir à l’extérieur du réseau de la santé.

Véritable petite révolution, les salles de pilotage dans le domaine de la gestion de la performance constitueront, pour les 34 établissements du réseau de la santé et des services sociaux du Québec ainsi que pour les différentes directions du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), des mécanismes de coordination concrets, centrés sur la création de valeur pour l’usager, rendant du même coup possible un véritable alignement stratégique et une cohérence organisationnelle dans tout le réseau.

Destiné à remplacer progressivement le mode de gestion traditionnel en vigueur dans le réseau de la santé et des services sociaux (RSSS), ce système représente un changement important dans la façon de suivre la performance de l’ensemble de l’organisation. Dans ce sens, les salles de pilotage ne doivent pas être considérées comme de simples outils mais bien comme une pièce maîtresse devant mener à un système intégré de gestion de la performance. À ce titre, elles constituent donc un levier majeur de la transformation organisationnelle.

Leur mise en œuvre est déjà bien entamée. Les établissements du réseau et les directions du ministère ont reçu une formation élaborée par la Chaire IRISS et dispensée en collaboration avec le Pôle santé HEC Montréal.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou