Le bouleversement profond occasionné par l'essor des technologies numériques non seulement entraîne un recadrage, voire une redéfinition des façons de faire, mais ouvre également la porte à un monde de possibilités sans précédent. Chez QuébéComm, nous n'échappons pas à cette mutation : elle nous a sans l'ombre d'un doute amenés à redynamiser nos pratiques et à faire une refonte complète de notre écosystème de pensée, de marques et de projets.

Ce bouleversement technologique – d’ailleurs, nous devrions peut-être plutôt parler de bouleversements, au pluriel – nous a poussés et nous pousse encore à repenser notre modèle d’affaires. Considérant que, dorénavant, les capacités techniques et financières de production ne sont plus l’apanage des boîtes de production traditionnelles, notamment en vertu d’une certaine démocratisation des moyens techniques favorisée par l’avènement du numérique, QuébéComm s’est recentrée sur la création de propriétés intellectuelles plutôt que sur la production comme telle. En effet, les technologies de production à l’ère numérique ne sont pas autre chose que des outils flexibles au service du contenu, les technologies actuelles offrant plus de possibilités que de contraintes.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles avec en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou