Article publié dans l'édition Automne 2019 de Gestion

Pour survivre à la concurrence mondiale, les organisations ont recours aux technologies de l’information (TI) et lancent de vastes projets de transformation numérique. Pourtant, selon des études et des sondages récents1, de 60 % à 90 % des organisations se disent insatisfaites à cet égard. Pourquoi ?

Une des causes les plus fréquemment évoquées pour expliquer l’échec de certains projets de transformation numérique est la gestion déficiente des avantages afférents. Alors que toutes les organisations, qu’elles soient petites ou grandes, privées ou publiques, doivent investir des sommes considérables en TI pour soutenir leurs projets, la majorité d’entre elles demeurent mal outillées, ce qui les empêche d’accomplir deux choses essentielles : 1- en déterminer les avantages potentiels; 2- élaborer, exécuter et, lorsque nécessaire,  adapter promptement un plan qui leur permettra de réaliser ce qu’on appelle des bénéfices TI.


LIRE AUSSI : « L’inspirant laboratoire de transformation de La Française des Jeux »


La gestion des bénéfices TI peut paraître simple, mais il ne faut pas se fier aux apparences : pour que ces bénéfices se concrétisent, on doit consacrer beaucoup d’efforts à ces projets, et ce, tout au long du parcours jonché d’embûches qu’est un projet de transformation numérique. Une analyse de la documentation2 à ce sujet et nos interventions  dans plusieurs organisations nous  ont permis de repérer cinq grands pièges qu’il faut éviter à tout prix et de dégager des pistes de solution.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou