Article publié dans l'édition Été 2019 de Gestion

En 1988, après avoir contribué à la naissance des Lundis des Ha Ha !, Louise Richer fonde l’École nationale de l’humour (ÉNH). Cette battante a trouvé sa cause ; depuis, la flamme qui l’anime n’a jamais faibli. Après avoir enraciné cet établissement unique au monde, où on offre une formation professionnelle aux humoristes, la grande chef de l’humour veut encore élargir les horizons du rire pour en faire profiter les entreprises et leurs dirigeants. Bref, Louise Richer veut dérider et humaniser les organisations.


LIRE AUSSI : « Leadership partagé, leadership moderne »


À l’entrée de l’École nationale de l’humour, rue Sherbrooke, à Montréal, une citation d’Ionesco sur un mur rappelle au visiteur le leitmotiv du lieu : « là où il n’y a pas d’humour, il n’y a pas d’humanité. » en effet, comme la fondatrice et directrice générale de cet établissement le souligne avec la conviction de celle qui y réfléchit depuis longtemps, l’humour « est un compagnon de route, un accès à l’autre, une porte vers la socialisation. L’humour est une source de résilience. Plus encore, il est un acte de communion ».

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou