Photo : Martin Girard

Article publié dans l'édition Automne 2020 de Gestion

Cynthia Garneau est aux commandes de Via Rail depuis mai 2019. Après avoir à peine eu le temps de prendre le pouls de l’organisation, la première femme à diriger cette société de la Couronne devait déjà conduire ses troupes à travers deux crises majeures. Heureusement, la riche expérience de son parcours l’avait bien outillée.

Durant les mois qui ont suivi son arrivée à la tête de Via rail, la nouvelle présidente et cheffe de la direction s’est imprégnée de la culture de cette entreprise publique en parcourant le Canada. Une occasion inestimable, selon elle, de comprendre les inquiétudes et les attentes des employés du transporteur ferroviaire… et de se nourrir de leur fierté. Cynthia Garneau en avait bien besoin : très rapidement, elle a dû affronter les remous du blocage de voies ferrées par des membres des premières nations, puis ceux de la pandémie de COVID-19.


LIRE AUSSI : « On a lu pour vous... Le pouvoir du courage émotionnel »


Ce n’était certes pas la première mésaventure du rail canadien, dont la riche histoire a contribué à forger le pays.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou