Article publié dans l'édition Printemps 2021 de Gestion

Le monde appartient-il vraiment à ceux qui se lèvent tôt? Pas nécessairement. Certains sont au sommet de leur forme le matin, d’autres le soir. Pour optimiser la performance des organisations, on a d’ailleurs intérêt à tenir compte du rythme circadien du personnel.

Lorsqu’il était étudiant, Stefan Volk confesse qu’il avait un horaire infernal. Il étudiait la nuit parce qu’il était incapable de tout faire le jour. C’est seulement au petit matin, après avoir suffisamment étudié, qu’il allait enfin au lit. « Puisque je suis une personne qui fonctionne bien le soir, c’était mon meilleur moment pour plonger dans mes livres, mais cela a complètement détruit ma vie sociale », raconte M. Volk, aujourd’hui professeur à l’école de commerce de l’Université de Sydney, en Australie.

Codirecteur du groupe de recherche Body, Heart and Mind in Business, il s’intéresse entre autres, dans ses travaux, à la manière dont les différences entre les rythmes circadiens du personnel peuvent affecter la performance des équipes.

Mais un tel objet d’étude n’est-il pas quelque peu ésotérique dans une école de commerce? « En 2017, le prix Nobel de physiologie ou médecine a été accordé aux chercheurs qui ont découvert le mécanisme moléculaire qui synchronise l’horloge biologique des plantes, des animaux et des êtres humains avec la période de rotation de 24 heures de la Terre, indique M. Volk. Depuis lors, plus personne ne pense que c’est ésotérique. La plupart des gens ne sont pas très informés sur ce sujet et n’ont pas du tout conscience du fait que le rythme circadien varie d’une personne à l’autre. »

Matinal ou vespéral?

Le rythme circadien, aussi appelé « horloge biologique », est un cycle d’environ 24 heures au cours duquel fluctue l’énergie d’un individu. Lorsqu’une personne est très énergique, elle peut puiser plus facilement dans ses ressources afin de réaliser des choses physiquement et mentalement exigeantes. Quand l’énergie diminue, cette personne devient moins vigilante et a davantage tendance à s’endormir. Le chronotype, c’est donc la tendance énergétique naturelle des gens : sont-ils plus alertes le matin ou le soir?

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou