Et si le succès en affaires ne consistait pas en grand-chose d’autre que de trouver d’abord une foule de gens qui ont soif, puis de leur vendre des verres d’eau suffisamment désaltérants pour qu’ils reviennent en acheter une deuxième, une troisième, puis une quatrième fois, en plus d’en parler à tous leurs amis ?

Qu’il s’agisse d’un nouveau projet d’affaires dans une très grosse société ou tout simplement d’une entreprise en démarrage, tout commence par la créativité, la réflexion conceptuelle ou l’inventivité. Cependant, puisqu’une invention ne devient une véritable innovation que lorsque des utilisateurs l’adoptent, tout un pan de cette équation a trait au marketing, qui devient plus que jamais la pierre angulaire de n’importe quel succès entrepreneurial. Et le marketing entrepreneurial, c’est beaucoup moins une affaire de publicité qu’une question de ciblage : il faut savoir précisément à qui on veut s’adresser et offrir à ce public cible la meilleure expérience qui soit dans un domaine précis.

Savoir à qui s’adresser

Le premier élément a trait à la fameuse foule assoiffée dans notre exemple ci-dessus. C’est en apparence tout simple : la majorité des entrepreneurs et des instigateurs de projets découvrent une chose qui ne marche pas aussi bien qu’elle le devrait sur un marché, conçoivent une solution et la proposent à ceux qui vivaient jusqu’alors dans la pénombre.

Toutefois, deux erreurs fréquentes peuvent être commises dès ce point de départ.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou