Les tableaux de bord sont souvent jugés essentiels à la prise de décisions dans une organisation. Les avancées technologiques ont cependant fait en sorte que ces outils se sont multipliés, ce qui a décuplé le nombre d’indicateurs mis à la disposition des gestionnaires. Or, certains indicateurs sont peu exploités, voire pas du tout, la profusion nuisant à leur qualité et à leur efficacité.

Dans la palette des outils de gestion utilisés par les organisations, les tableaux de bord figurent en très bonne place. Ils contribuent fortement à augmenter la capacité cognitive des décideurs grâce à des indicateurs qui permettent d’anticiper, de suivre et d’évaluer toutes les actions réalisées au sein d’une entreprise, notamment pour gérer sa chaîne de valeur.

Ces outils aident à déterminer les activités qui concourent le plus à créer de la valeur, c’est à-dire les activités les plus performantes non seulement d’un point de vue financier (la marge réalisée sur un produit) mais aussi en tenant compte d’autres variables (on y présente par exemple des données sur la satisfaction de la clientèle). C’est pourquoi la gestion de la chaîne de valeur d’une entreprise comprend le traitement d’informations à la fois qualitatives et quantitatives : un bon tableau de bord doit prendre ces données en considération pour rendre compte des flux d’information entre les diverses activités de l’entreprise.

Propre à chaque organisation, une chaîne de valeur consiste en une succession d’activités principales ou de soutien, de nature matérielle ou technologique, et créatrices de valeur. Il s’avère absolument nécessaire de se doter d’outils permettant de suivre adéquatement l’évolution des flux d’information dans la mesure où une entreprise consiste non pas en une simple superposition d’activités mais bien en une combinaison d’activités qu’il faut coordonner, qui varient d’une entreprise à l’autre et qui peuvent très bien être réalisées en dehors de l’entreprise elle-même (externalisation). Compte tenu de la complexité de l’évaluation de la performance de la chaîne de valeur d’une entreprise, les décideurs ont besoin d’un ensemble d’indicateurs à la fois variés et précis. Ces données peuvent être de deux types : des indicateurs de résultat, qui servent à mesurer l’aboutissement d’une action, et des indicateurs de suivi, qui permettent d’évaluer la progression d’une action et de la corriger avant que le résultat final ne soit obtenu1. Les tableaux de bord apparaissent alors comme la solution idéale pour synthétiser tous ces indicateurs.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou