Flatbook est l’une des étoiles montantes du Web montréalais, l’une de ces startups sur lesquelles des investisseurs misent dans l’espoir qu’elles deviennent un Facebook, un Twitter, un Airbnb ou un Uber.

L’idée derrière ce projet est finalement assez simple. Il s’agit d’aider ceux qui voudraient tirer des revenus de la location ou de la sous-location de leur appartement à trouver les visiteurs prêts s’y poser pendant quelques nuitées. Bref, de jouer à l’hôtelier avec son logement inoccupé parce qu’on est soi-même en vacances ou de retour à la maison de ses parents après l’année universitaire.

C’est un peu le modèle, mais avec certaines améliorations, d’Airbnb, un site valorisé à hauteur de 20 milliards de dollars par ses derniers investisseurs.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 0,00 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles avec en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou