Le cannabis est sur le point d’être légalisé au Canada. Quelles seront les répercussions pour les employeurs ? Comment se préparer malgré les nombreuses inconnues à clarifier ? Conseils.

Les entreprises ont quelques mois de plus pour se préparer à la légalisation du cannabis. D’abord prévue pour le 1er juillet prochain, l’entrée en vigueur de la loi a été reportée à une date encore indéterminée. Malgré ce délai, il n’en demeure pas moins qu’à brève échéance, la marijuana sera offerte en vente libre dans tout le pays. Au sein des entreprises, cela suscite des préoccupations et surtout de nombreux questionnements.

« Il y a beaucoup d’incertitude par rapport aux situations susceptibles de se présenter dans les milieux de travail », constate Hugo Morissette, conseiller en ressources humaines agréé et directeur de l’analyse et des affaires publiques chez Octane. Les membres du personnel pourront-ils aller fumer un joint à l’extérieur du bureau pendant leur pause ou lors d’un dîner d’anniversaire entre collègues ? Que faire si quelqu’un apporte des muffins au pot dans sa boîte à lunch? Qui sera responsable si un employé ayant consommé pendant ses temps libres est victime d’un accident de travail ?

« Les employeurs veulent s’assurer d’instaurer les mesures qui s’imposent pour garantir la sécurité dans leur milieu de travail. Or, ils ne savent pas trop quelle sera leur marge de manœuvre en matière de prévention, de dépistage et de contrôle de la consommation au travail », explique Me Marianne Plamondon, associée chez Langlois avocats.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou