En effet, cinq ans après la fin officielle de la grande récession de 2008, les profits des grandes entreprises s’accroissent et le marché boursier est en plein essor. Et pourtant, la grande majorité des Américains se retrouvent plutôt en situation de précarité. L’une des raisons de ce phénomène est inévitablement l’intervention des sociétés sur leurs propres titres, le rachat sur le marché.

Il faut d’abord savoir qu’il y a deux principaux moyens de procéder au rachat sur le marché : par offre publique et sur le marché libre. C’est le second moyen qui s’avère particulièrement dommageable. De 1948 à la fin des années 1970, les augmentations de productivité et de salaires étaient relativement proportionnelles. À cette époque, l’approche de conservation et de réinvestissement des capitaux était largement répandue chez les grandes entreprises, le réinvestissement dans les capitaux humains en premier lieu d’ailleurs, ce qui engendrait une certaine stabilité dans la croissance économique et permettait un partage de revenus plus équitable.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 0,00 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles avec en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou