Article publié dans l'édition Printemps 2022 de Gestion

De nombreuses entreprises ont à leur tête des dirigeants au profil singulier. Mais quels sont les défis que doivent affronter ces leaders qui viennent d’ailleurs, qui parlent une autre langue ou qui sont issus d’une autre culture? Tour d'horizon du phénomène.

Brian Hannasch, Michael Sabia, Michael Rousseau : qu’ont en commun ces figures bien connues du monde des affaires? Tous pourraient être considérés, en raison de leurs origines, linguistiques notamment, comme des PDG «étrangers» au Québec. Or, occuper le sommet de l’échelle hiérarchique d’une organisation lorsqu’on est perçu comme un dirigeant qui a un profil différent de celui qu’on remarque habituellement peut s’avérer compliqué. Car ce qu’on appelle le «désavantage lié à l’origine» (ou liability of foreignness en anglais) est bien réel, en particulier au Québec où se manifeste un caractère identitaire très fort. Que faut-il savoir de ce phénomène? De quelle façon ces PDG peuvent-ils contourner ou atténuer les obstacles afin de relever les défis qui pèsent sur eux?

À son arrivée dans une société d’accueil, un président-directeur général d’origine étrangère se heurte à un réel désavantage. Il doit apprendre à agir stratégiquement afin d’être accepté par les parties prenantes locales et devenir un acteur légitime dans l’industrie de son nouveau lieu de résidence.

Pourquoi l’origine d’un PDG revêt-elle une telle importance? D’abord parce que celui-ci est investi d’une responsabilité particulière et occupe une fonction unique au sein d’une entreprise. Il en définit la mission et la vision, tout en façonnant la culture organisationnelle à l’image de ses valeurs et de sa propre personnalité. Il lui revient également d’entretenir de bonnes relations avec les différents acteurs externes à l’entreprise et de projeter une image positive de celle-ci dans la société. Compte tenu du rôle et de l’influence de ce maître d’œuvre, il apparaît donc essentiel de mieux comprendre en quoi son statut singulier peut lui nuire.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou