La mission d’un service public consiste à offrir une prestation de qualité de manière pérenne, abordable et équitable. C’est d’autant plus vrai dans le cas des services dits essentiels, notamment l’approvisionnement en eau potable pour les usagers résidentiels. Quelles mesures le Québec peut-il prendre pour combiner équité et efficacité dans la gestion de l’eau ?

Environ 80 % des usagers québécois ne sont pas tarifés selon leur consommation d’eau. Ils payent un montant mensuel ou annuel, indépendant du volume d’eau consommé. À l’échelle canadienne, en revanche, le portrait est inversé : plus de 80 % des usagers doivent payer un tarif selon leur consommation. Notons que ce pourcentage est tiré vers le bas par la présence du Québec. Or, la tarification a un impact sur les décisions de consommation des usagers.

Le Québec est, par ordre d’importance, la troisième province canadienne qui consomme le plus de litres d’eau par personne par jour (lpj), suivi de la Colombie-Britannique. La consommation résidentielle s’y élève en effet à 386 lpj, soit une différence de 112 lpj par rapport à la moyenne canadienne (274 lpj)1. Il est difficile d’attribuer cet écart de consommation au fait que les Québécois, pour une raison indéterminée, auraient des besoins en eau potable supérieurs aux autres Canadiens. En revanche, le fait que les Québécois consomment plus d’eau que leurs voisins canadiens peut être le symptôme d’une déficience en matière de gestion : gaspillage de la ressource, probablement, mais aussi gestion inefficace des infrastructures. Parfois, des pertes d’efficacité peuvent être tolérées si elles constituent le prix à payer pour atteindre des objectifs sociaux jugés prioritaires, par exemple la justice ou l’équité. C’est d’ailleurs le discours qu’on entend souvent dans les débats sur la tarification de la consommation de l’eau en faveur d’une tarification sans compteurs : c’est peut-être un tout petit peu moins efficace, mais c’est beaucoup plus équitable.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou