En économie, il arrive fréquemment qu’on présente beaucoup de chiffres pour interpréter les tendances, mais derrière les données se cache parfois une autre histoire tout aussi pertinente.

Après avoir rendu publique une série de tableaux qui présentent des statistiques très encourageantes, les auteurs de l’étude de l’indice entrepreneurial 2016 du Réseau de la Fondation de l’entrepreneurship ont eu la brillante idée de publier des témoignages d’entrepreneurs. Un complément fort intéressant.

Prendre des risques pendant toute sa vie

Un de ces témoignages raconte une histoire à la fois touchante et percutante. C’est celle d’un entrepreneur qui n’en est plus au stade du démarrage de son entreprise. Fragile au départ, celle-ci a atteint une certaine forme de stabilité. À cette étape-ci, l’entrepreneur est confronté à un dilemme : « Disons que tu as atteint trois millions de chiffre d’affaires avec quelque 100 000 $ de profit, une maison sans hypothèque, un chalet et de belles vacances avec ta famille. Pour passer de ce chiffre d’affaires-là à des ventes de 15 millions, il faudrait que tu réempruntes et que tu recommences. Eh bien, ça prend une race de monde un peu spéciale pour cette étape-là ! C’est un combat entre le confort et l’ambition », résume cet entrepreneur anonyme en précisant qu’il a choisi la seconde option.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 0,00 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou