Dans une économie qui se transforme rapidement, être agile et flexible est devenu indispensable. Or, ces deux qualités présentent aussi un risque : celui de s'éparpiller au gré du vent. Comment concilier cet attribut avec l'indispensable cohérence stratégique ? Et comment, en tant que leader, intégrer l'agilité et la flexibilité dans ses pratiques ? Éclairage sur cette tension fondamentale.  

Des dirigeants aux consultants, la communauté d’affaires tout entière est vaguement familiarisée avec les notions d’agilité et de flexibilité. Mais de quoi s’agit-il, au juste ? Et pourquoi faut-il s’en soucier ? Pour bien répondre à ces questions, un petit retour en arrière s’impose.

En novembre 1989, la chute du mur de Berlin a marqué le coup d’envoi d’un vaste mouvement de mondialisation économique. Tandis que les années 1990 ont dès lors été synonymes de grandes turbulences dans le secteur des affaires et d’ouverture des marchés à l’échelle planétaire, les années 2000 ont été le théâtre d’une accélération technologique effrénée qui se poursuit encore de nos jours. En 2019, rares sont les secteurs d’activité à l’abri des changements technologiques.

La chaîne de blocs, par exemple, a été utilisée pour la première fois en 2009. Toutefois, cette nouvelle technologie est devenue vraiment populaire en 2017, surtout avec le phénomène des crypto monnaies. Or, elle est déjà sur le point de révolutionner la logistique et la traçabilité, notamment dans les secteurs alimentaire et pharmaceutique. Peu l’avaient prévu. L’incertitude technologique avec laquelle doivent aujourd’hui composer les entreprises s’ajoute aux autres impondérables, notamment politiques. En conséquence, anticiper l’avenir au-delà d’un horizon d’un an, voire de six mois, est toujours aussi incertain.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou