Article publié dans l'édition Été 2019 de Gestion

Les nouvelles technologies peuvent-elles venir en aide aux secteurs d’activité traditionnels? Les travaux d’un consortium de recherche québécois tendent à le confirmer. Grâce à l’intelligence artificielle, un nouveau logiciel conçu pour faciliter la planification et l’exécution de certaines tâches très complexes permet déjà d’accroître la productivité des entreprises forestières.


LIRE AUSSI : « La foresterie et l'environnement au Canada : enjeux et perspectives »


Industrie traditionnelle et cyclique, la foresterie mondiale connaît de sérieuses difficultés depuis plusieurs années. La récente imposition de droits compensatoires sur le bois d’œuvre canadien par le gouvernement américain a fragilisé davantage un secteur d’activité qui essaie tant bien que mal de se réinventer.

Les chefs de file de l’industrie forestière au Québec ont donc décidé de miser sur l’innovation pour trouver leur… planche de salut. En partenariat avec des chercheurs, ils expérimentent de nouvelles technologies. Créé en 2002, le consortium de recherche FORAC – « de la forêt au client » – réunit des experts et des représentants d’entreprises du domaine.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou