Article publié dans l'édition Hiver 2021 de Gestion

* Article écrit en collaboration avec Emmanuelle Gril, journaliste

À l’ère de la transformation numérique, les défis à relever sont nombreux pour les entreprises. Dans ce contexte, l’impartition des technologies de l’information peut jouer un rôle stratégique et soutenir l’agilité organisationnelle. Aperçu des conditions gagnantes pour utiliser cette approche.

Pour une organisation, la décision hautement stratégique d’impartir la gestion des technologies de l’information (Ti) comporte certains avantages. En effet, en se reposant sur des partenaires externes afin de mener à bien les activités pour lesquelles elle ne détient pas les expertises nécessaires, elle pourra se concentrer sur ses compétences clés et mettre à profit les habiletés de son personnel ainsi que les ressources dont elle dispose.


LIRE AUSSI : « Système intégré de gestion de la performance : retour vers le futur »


Plusieurs recherches ont montré que l’impartition des Ti peut contribuer à soutenir l’agilité organisationnelle parce qu’elle aide notamment les entreprises à s’adapter à une forte variation de la demande ou à assurer la continuité des services lors d’une crise. Elle les libère aussi du fardeau des investissements coûteux en technologies tout en facilitant l’évolution de leur architecture TI au fil des étapes de croissance devant mener à sa maturité.

Cette agilité constitue d’ailleurs un avantage concurrentiel pour les organisations qui évoluent dans des environnements très turbulents. Forte concurrence, exigences croissantes de la clientèle, réglementation qui se complexifie sans cesse alors que les progrès technologiques multiplient les changements : cet état de choses rend la souplesse et la réactivité plus nécessaires que jamais.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou