Article publié dans l'édition Printemps 2022 de Gestion

Afin de pouvoir compter sur des équipes de travail efficaces, les organisations ont tout intérêt à investir dans le développement professionnel de leurs gestionnaires. Or, plusieurs entreprises estiment que les initiatives qu’elles ont soutenues à ce sujet peinent à produire les résultats escomptés. Devant un tel constat, que faire?

Avec la pandémie de COVID-19, nous avons pris conscience de l’impressionnante résilience des personnes travaillant dans le secteur de la santé. Les équipes composées d’infirmières, de médecins, de préposées aux bénéficiaires et d’autres types d’employés font preuve d’abnégation et d’ingéniosité tout en étant capables de relever des défis d’une ampleur inouïe. Et même lorsque la pandémie connaît des périodes d’accalmie, ces équipes demeurent sous forte pression, que ce soit en raison de la pénurie de personnel, du report de nombreuses interventions chirurgicales ou de la crainte d’une nouvelle éclosion de COVID-19.

Cependant, le succès de ces équipes n’est ni automatique ni garanti. Il est donc bien illusoire de croire que le simple fait de regrouper des individus, aussi compétents et dévoués soient-ils, suffira au bon fonctionnement de ces unités de travail. Dans le secteur de la santé comme dans plusieurs autres, nous savons que le leadership des gestionnaires est le déterminant le plus puissant du succès d’une équipe.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou