Article publié dans l'édition Printemps 2021 de Gestion

Plusieurs dirigeants croient à tort que formuler une stratégie est un exercice long, coûteux et futile dans le monde instable actuel. Persuadés qu’il est illusoire d’investir dans une telle démarche, ils en concluent que leur seule planche de salut consiste à réagir rapidement à toutes les occasions qui se présentent sur le marché. Ils mettent ainsi de côté une activité essentielle au succès de leur organisation.

D’importantes études internationales ont démontré que la formulation d’une stratégie demeure encore aujourd’hui le facteur de succès n° 1 des entreprises, quels que soient leur taille et leur secteur d’activité. En effet, en se basant sur deux décennies de recherche empirique, les professeurs Miller et Cardinal1 concluaient déjà en 1994 que les organisations dotées d’une stratégie étaient généralement plus rentables et croissaient plus rapidement que les autres et que cela était d’autant plus vrai pour celles œuvrant dans des environnements turbulents.

Une deuxième étude menée par le McKinsey global institute2 a démontré que les entreprises qui adhèrent à une stratégie à long terme ont connu, en moyenne, une croissance de 47 % supérieure et une rentabilité de 81 % plus élevée que les autres sociétés entre 2003 et 2017. Ces entreprises ont également obtenu de meilleurs résultats lors de la crise financière de 2008.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou