La transmission du pouvoir d’une génération à l’autre au sein d’une entreprise familiale est un processus délicat qui requiert du doigté, du discernement et une excellente communication. Examen des obstacles et des moyens de les surmonter.

Toutes les entreprises veulent croître. La plupart d’entre elles, cependant, voient quatre difficultés majeures se dresser sur le chemin de leur croissance :

  • les aptitudes des dirigeants : s’adapter à la croissance et diriger une plus grande entreprise ;

  • l’ambition et le goût du risque : bien doser en concordance avec l’actionnariat ;

  • la capacité financière : financer la croissance, ce qui requiert du capital ;

  • le potentiel du marché : être à l’écoute du marché où évolue l’entreprise.

Bien qu’une entreprise n’ait pas nécessairement d’emprise sur la quatrième difficulté, les trois premières sont traitées à l’interne et deviennent encore plus complexes pour les entreprises familiales, puisque les questions d’ordre organisationnel concernent à la fois l’actionnariat, l’entreprise et la famille. Les interrelations entre ces trois éléments sont bien illustrées par le modèle des trois cercles conçu par Renato Tagiuri et John Davis.

Il existe trois entraves principales à la croissance pour les entreprises familiales.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou