Son travail sur le terrain et en recherche est une source d’inspiration. En 2006, il a d’ailleurs remporté le prix Nobel de la paix pour avoir fondé le premier établissement de microcrédit au monde, la Grameen Bank. Gestion s’est entretenue avec Muhammad Yunus, surnommé le « banquier des pauvres ».

Muhammad Yunus est né le 28 juin 1940 à Chittagong, au Bangladesh. Il constate rapidement la misère économique dans laquelle sont plongés ses compatriotes et les abus éhontés des requins de la finance. Du désir de venir en aide à sa communauté naît son concept du microcrédit en 1976, suivi en 1983 de la fondation de la Grameen Bank (littéralement, la « banque des villages »), dont le succès a largement dépassé les frontières du Bangladesh.

L’objectif ultime de cet entrepreneur et économiste bangladais ? L’éradication de la pauvreté dans le monde, ni plus ni moins. Il est maintenant à la tête du Yunus Centre, un organisme international à but non lucratif qui se consacre à l’entrepreneuriat social depuis sa création, en 2006*.

Avec Gestion, Muhammad Yunus a discuté entre autres de son prix Nobel, de sa vision, des différences entre les entre- prises sociales et traditionnelles ainsi que de leadership. Voici des extraits traduits de cet entretien.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou