Article publié dans l'édition Été 2009 de Gestion

Les technologies de l’information et de la communication (TIC), telles que le courriel, les intranets, les collecticiels, les systèmes de réunion électronique et les systèmes de communication mobile, bouleversent en profondeur les modes d’organisation du travail.

Entre autres, différentes formes de télétravail, comme le travail à domicile et le travail mobile, transforment considérablement les entreprises. Ce phénomène touche aujourd’hui une proportion importante de travailleurs et d’entreprises. Les instituts statistiques1 estiment qu’aux États-Unis, en 2008, plus de 41 millions de travailleurs américains passaient en moyenne au moins une journée de travail par semaine à domicile et, en 2006, 69,2 millions étaient des travailleurs mobiles, c’est-à-dire des travailleurs qui passent plus de 20 % de leur temps à l’extérieur de leur bureau traditionnel (sur la route, chez le client, etc.). Au Canada, en 2008, 1,21 million de travailleurs passaient en moyenne au moins une journée de travail par semaine à domicile et, au Québec, il y en avait 250 000.


LIRE AUSSI : « Gérer à distance : comment réussir à surmonter l'éloignement »


Au cours des cinq dernières années, la croissance moyenne par an du nombre de télétravailleurs a été de 25 % aux États-Unis et de 20 % au Canada. De plus, ces dernières années, différents pays tendent à adopter des politiques favorisant des pratiques de télétravail afin de lutter contre la pollution. C’est notamment le cas des États-Unis qui, à la suite du Clean Air Act 2, laquelle présente une politique et une réglementation en matière de protection contre la pollution de l’air et pour la diminution du smog, a mis en place plusieurs politiques soutenant les programmes de télétravail.

C’est ainsi que, par exemple, l’agence américaine U.S. General Services Administration s’est fixé pour objectif de faire passer son nombre de télétravailleurs de 10 % en 2007 à 50 % en 20103. Bref, ces modes d’organisation du travail touchent une proportion importante d’entreprises, de gestionnaires et de travailleurs, et tout laisse croire que, comme les entreprises Hewlett Packard, Xerox, Intel, Procter & Gamble, FedEx, Andersen Consulting, AT&T, IBM et Merrill Lynch, plusieurs autres entreprises adopteront de telles pratiques dans les années à venir.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou