Article publié dans l'édition Printemps 2021 de Gestion

* Article écrit en collaboration avec Emmanuelle Gril, journaliste

Le domaine de la santé n’échappe pas aux bouleversements provoqués par le déploiement des technologies numériques. Cet écosystème est littéralement en train de révolutionner ses façons de faire. Et on n’a encore rien vu!

Télésanté, santé connectée, dossiers cliniques informatisés, robotisation et intelligence artificielle… la santé numérique se décline en une panoplie d’applications qui non seulement améliorent le suivi des patients mais modifient aussi le travail des professionnels du domaine. Tour d’horizon de petits changements et de grands bouleversements.

Le vaste champ d’action de la télésanté

La télésanté est certainement le volet de la santé numérique le plus développé à l’heure actuelle. On peut la définir comme la prestation de soins à distance au moyen de technologies de l’information et des communications (TIC). Elle recouvre trois grands secteurs :

  • En premier lieu, les télésoins, qui permettent de faire le suivi de patients à distance, en particulier ceux qui souffrent de problèmes de santé chroniques comme le diabète, les maladies pulmonaires ou les maladies cardiovasculaires. Grâce à une connexion sécurisée, le patient transmet, depuis son domicile, ses données physiologiques et biologiques – taux de glucose, signes vitaux, etc. – à un gestionnaire de cas, la plupart du temps une infirmière. S’il y a détérioration de l’état de santé du patient, ce gestionnaire de cas communique alors avec le médecin traitant. Une infirmière peut également être appelée à aller visiter le patient là où il réside.

Grâce à cette télésurveillance, les personnes vulnérables ont accès à des soins et bénéficient d’un suivi très étroit, et ce, malgré le contexte de pénurie de ressources. Ce faisant, on évite aussi les retours aux urgences et les réhospitalisations puisqu’on sait que, dans 60 % des cas, les maladies chroniques mal contrôlées sont responsables des retours en milieu hospitalier. En plus de désengorger le système de santé, les télésoins réduiraient aussi de 16 % les coûts des soins prodigués aux patients. De leur côté, les patients sont responsabilisés et peuvent suivre l’évolution de leur état de santé au jour le jour. Toutefois, ce nouveau modèle de gestion des soins repose sur les infirmières et nécessite donc une réorganisation de la prise en charge traditionnelle.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou