Article publié dans l'édition Printemps 2020 de Gestion

Imaginez un escalier extérieur recouvert de neige et de glace l’hiver. La montée de chaque marche constitue une aventure périlleuse. C’est l’équivalent de ce que doivent affronter toutes les femmes qui s’aventurent dans l’entrepreneuriat.

En quelques décennies à peine, les femmes occidentales ont investi la plupart des sphères de la vie sociale. Cette évolution ne s’est pas faite sans effort, mais elle semble aujourd’hui acquise.

Or, certains domaines échappent encore à leur progression, notamment l’entrepreneuriat. Si l’Indice entrepreneurial québécois 20171, qui porte sur l’entrepreneuriat féminin, a révélé qu’hommes et femmes sont coude à coude en ce qui a trait à la création d’entreprises, il n’en va pas de même lorsqu’on examine les diverses étapes entre l’intention et la réalisation d’un projet d’affaires.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou