Le développement des ressources humaines, tout particulièrement celui des employés dits à haut potentiel, est crucial pour toute organisation. Mais le secret dans un tel processus ne risque-t-il pas de nuire au climat et aux relations de travail ? Doit-on plutôt privilégier la transparence, au risque de démotiver les autres employés ?

Les entreprises les plus performantes accordent une grande importance au développement de leurs ressources humaines, tout particulièrement les employés désignés par l’expression « hauts potentiels ».

Soucieux d’éviter une perte de savoir qui pourrait être catastrophique pour leur organisation, les comités de direction consacrent du temps à la découverte et, surtout, au développement de la relève. Cette tâche délicate requiert un plan bien structuré, fondé sur les compétences recherchées à des postes supérieurs… Car, on le sait, le meilleur vendeur peut faire un bien piètre directeur des ventes !

Mais doit-on dire à une personne qu’on mise sur son potentiel ? Doit-on en informer les autres employés ? Les gestionnaires, souvent les premiers concernés, comprennent-ils l’avantage de s’impliquer dans la formation de ceux qui seront peut-être appelés à leur succéder ?

Bien qu’une certaine tendance à la transparence se dessine depuis quelques années, il semble qu’on garde toujours le secret à ce sujet dans la majorité des milieux de travail.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou