À Montréal seulement, plus de 80 000 personnes travaillent dans le secteur culturel, qui génère des milliards de dollars en retombées économiques. Et en 2017, cette industrie fait briller Montréal de mille feux pour son 375e anniversaire.

Existe-t-il, dans nos entreprises culturelles, des modèles d'affaires susceptibles d'inspirer les industries dites traditionnelles? Constat qui s'impose, la transformation réussie d'une organisation dépend d'une chose essentielle : la vision de ses dirigeants. Ceux du milieu de la culture et du divertissement disent que savoir oser, prendre des risques et penser différemment est une approche payante!

Dans ce dossier :

Apprendre du milieu de la culture et du divertissement

« La culture, c’est du sérieux ! Rien qu’à Montréal, ce secteur génère des retombées de 7,4 milliards de dollars et elles grimpent à 11 milliards, soit 6 % du PIB de la métropole, avec les retombées indirectes. Des centaines d’entrepreneurs culturels se trouvent derrière ces chiffres. Et contrairement à la croyance populaire, ils ne sont pas moins organisés ni moins performants que les entrepreneurs qui œuvrent dans les secteurs plus traditionnels. Pleins feux sur une industrie qui réinvente ses modèles d’affaires (...) »

Des secteurs qui rayonnent

« La culture et le divertissement font briller Montréal de mille feux pour son 375eanniversaire. Pas étonnant qu’ils jouent un si grand rôle dans les festivités : 2,3 millions de personnes, soit le quart de tous les touristes, visitent la métropole pour sa culture et ses attraits, tandis que 36 % de la couverture médiatique internationale de Montréal est liée à sa vie culturelle. Tour d’horizon des créneaux qui rayonnent (...) »

QuébéComm : l'art des affaires

« Rêveur, Sylvain Parent-Bédard est toutefois loin d’être un vendeur de rêve. Établie à Québec, son agence d’humour et de divertissement multiplateforme, QuébéComm, a adopté des pratiques de marketing et de gestion qui témoignent d’une grande audace. Résultat ? Elle cumule les réussites : émissions écoutées de la Finlande au Liban, festival humoristique à rayonnement mondial, spectacles diffusés dans le monde entier. En trois volets, voici l’histoire d’une drôle d’entreprise qui connaît un sérieux succès (...) »

Une industrie qui s'est réinventée - maestro, musique !

« Le produit qu’elle commercialise – des chansons – est à la fois immatériel et omniprésent. Elle a été un des premiers secteurs touchés par le virage numérique et n’a plus jamais été la même depuis lors. L’industrie musicale s’est réinventée après avoir mené des batailles chimériques pour finalement retrouver le chemin des profits en créant et en adoptant de nouveaux modèles. Voici les leçons qu’elle peut enseigner aux autres industries qui seront affectées par la révolution numérique (...) »

Le Metropolitan Opera, ou l'art de dominer le monde numériquement

« Grâce à la numérisation, le Metropolitan Opera (MET) de New York diffuse ses spectacles dans quelque 2 000 salles partout sur la planète. À la dixième saison de son programme numérique, l’opéra a ainsi vendu plus de trois millions de billets pour la présentation de ses spectacles sur grand écran, ce qui équivaut à près de quatre fois la capacité de sa salle new-yorkaise. Géants et petits du monde culturel doivent-ils numériser ou non leur modèle d’affaires ? Récit d’une dynamique concurrentielle en pleine mutation (...) »

Jeux vidéo, multimédia, effets visuels et animation - le défi de la gestion de talents

« Le Québec s’est taillé une place de choix dans le domaine des arts numériques. Qu’il s’agisse de jeux vidéo, de multimédia, d’effets visuels ou d’animation, l’expertise québécoise est internationalement reconnue et attire de grandes productions et des studios de renom. Mais comment relever le défi de la main-d’œuvre dans cette industrie où on s’arrache les talents? (...) »

Quand le jeu s'invite au musée

« Nos institutions muséales, fortes de leur vénérable héritage, ne sont pas épargnées par les mouvements qui bousculent aujourd’hui nos sociétés en matière d’omniprésence technologique et d’attentes expérientielles de leurs clientèles. Entre le renouveau culturel et le risque de disneyification, comment les musées ont-ils négocié ce virage ? Place à l’« éduvertissement », une expérience destinée à informer et à divertir les publics ! »

Philanthropie culturelle : quand le milieu des affaires s'engage par passion

« Ce n’est un secret pour personne : les arts et la culture sont le parent pauvre de la philanthropie. Selon un récent sondage1, on estime que ce secteur recueille seulement 5 % des dons des Québécois, comparativement à 56 % dans le domaine de la santé, 39 % pour l’enfance et la jeunesse et 2 % pour la lutte contre la pauvreté. Pourtant, le milieu des affaires se mobilise plus que jamais afin de soutenir artistes, manifestations culturelles et institutions diverses dans ce milieu. Aperçu de ce qui motive de généreuses contributions (...) »

Les Grands Ballets canadiens de Montréal : penser sa mission autrement

« Désireux de consolider leur clientèle et de créer de nouvelles sources de revenus, les Grands Ballets canadiens de Montréal se sont donné, au cours des dernières années, des objectifs précis dont un des éléments constitue une véritable innovation sur le plan de la gestion : revoir la mission de cette compagnie de danse. Récit d’une transformation qui a placé la danse-thérapie au cœur d’un positionnement unique dans le marché (...) »