Article publié dans l'édition Printemps 2022 de Gestion

Les comportements irrespectueux tolérés au sein des organisations ont des répercussions importantes sur les employés. Pour les atténuer, les gestionnaires peuvent faire échec à l’incivilité en montrant l’exemple et en instaurant des normes que tous devront respecter.

Avez-vous déjà reçu un courriel condescendant de la part d’un collègue? Lors d’une réunion d’équipe, a-t-on déjà ignoré ou même tourné en dérision vos interventions? Si vous répondez par l’affirmative à l’une de ces questions, vous avez été victime d’incivilité. Ce type de comportement se traduit par des paroles et des gestes qui peuvent vous sembler anodins à première vue, mais qui violent tout de même les normes de conduite interpersonnelles au travail.

Puisque l’incivilité a une portée moins grande que d’autres formes d’inconduite comme le harcèlement, il est souvent difficile de déterminer si ces comportements visent à nuire ou à faire du mal. Ambiguë et souvent insidieuse, l’incivilité est généralement balayée du revers de la main, car elle est considérée comme sans importance et sans conséquence. Pourtant, elle fait des ravages dans les organisations en érodant la culture de ces entreprises et en minant leur performance. Or, en étant proactifs et en donnant l’exemple, les gestionnaires peuvent réduire les effets de ces incidents déplorables et déconstruire les schémas d’incivilité.

Qu’est-ce qui entraîne un comportement incivil?

Plusieurs facteurs favorisent l’émergence d’un comportement incivil : des déséquilibres de pouvoir incontestables ainsi qu’une structure hiérarchique et un style de leadership autoritaire contribuent à créer un contexte où l’incivilité peut se propager rapidement. Nos recherches révèlent que ces impolitesses agissent comme des formes modernes de racisme et de sexisme et contournent les politiques et les règlements organisationnels, puisqu’elles ne font pas explicitement référence aux identités sociales qui sont marginalisées (contrairement aux formes plus flagrantes de racisme et de sexisme). Ainsi, l’incivilité peut être le symptôme de facteurs culturels et organisationnels profondément ancrés qui nuisent au rendement et au bien-être des employés qui en sont victimes.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou