Communiqué - Lancement du numéro d'été de Gestion HEC Montréal

L’art d’oser en affaires

 

Comment les entrepreneurs du milieu culturel et du divertissement ont-ils composé avec les bouleversements des dernières années dans le monde des affaires ?

 

Montréal, le 5 juin 2017 – Un numéro d’été thématique en écho aux célébrations du 375e anniversaire de la fondation de Montréal ainsi qu’à l’industrie de la culture et du divertissement : voilà ce que présente la nouvelle parution de la revue Gestion HEC Montréal. Intitulé L’art d’oser en affaires, un dossier de 44 pages présente des entrepreneurs de ce secteur qui ont su croire en l’avenir, des créateurs qui ont eu le courage de se réinventer et des gestionnaires qui ont adopté des modèles d’affaires innovants.

« Nous avons eu l’idée d’observer de plus près les bouleversements survenus dans le monde des affaires avec une question en tête : et si le monde de la culture et du divertissement donnait aux acteurs de tous les secteurs d’activité une leçon de courage et de détermination devant les chambardements des dernières années, notamment la révolution numérique ? », explique le directeur de la revue Gestion, Sylvain Lafrance.

Rien qu’à Montréal, ce secteur d’activité génère des retombées directes et indirectes de plus de 11 milliards de dollars, soit 6 % du PIB de la métropole. Des centaines d’entrepreneurs culturels se trouvent derrière ces chiffres et, contrairement à la croyance populaire, ils ne sont pas moins organisés ni moins performants que les entrepreneurs qui œuvrent dans les secteurs plus traditionnels.

Que ce soit dans les entreprises en multimédia, en vidéo, en musique et en cinéma, dans les musées ou dans les compagnies d’humour, de cirque, de danse et d’opéra, certains des modèles d’affaires présentés dans ce dossier sont susceptibles d’inspirer nombre d’entrepreneurs et de gestionnaires, à commencer par le succès de QuébéComm qui, après avoir envahi les télévisions du monde entier avec LOL :- ) ComediHa !, continue de bâtir son succès national et international sur l’originalité, l’audace et le risque calculé.

Mais pour certains spécialistes de HEC Montréal qui ont participé à la rédaction de ce dossier, par exemple Serge Poisson-de Haro, professeur de management, Pierre Balloffet et Danilo C. Dantas, professeurs de marketing, ou André Courchesne, professeur de gestion d’organismes culturels, un constat s’impose en culture comme ailleurs : la transformation d’une organisation dépend d’une chose essentielle, soit la vision de ses dirigeants. Ces derniers confirment que savoir oser, prendre des risques et penser différemment est une approche payante !

 

Guy Cormier : un leader engagé

Dans ce numéro, on trouve également un portrait de Guy Cormier, devenu, il y a un peu plus d’un an, le plus jeune président du Mouvement Desjardins. Homme de terrain, présent et engagé, ce leader mène les destinées du premier employeur privé au Québec et de la plus importante coopérative du genre au Canada, alors que l’industrie des services financiers entre, à son tour, dans une révolution numérique sans pareille.

 

Des points de vue éclairants

Pierre Duhamel, directeur général de la Fondation de l’entrepreneurship, offre son point de vue sur Montréal à titre de ville d’affaires depuis 375 ans grâce à un tour d’horizon qui nous permet de découvrir certains des marchands, propriétaires terriens et industriels qui ont laissé une empreinte toponymique dans le métro ou sur de grandes artères de Montréal. Professeur associé à HEC Montréal, Jean-Jacques Stréliski aborde pour sa part la notion nouvellement en vogue des « courants alternatifs » selon lesquels le partage d’opinions qu’instituent les Google, Facebook et Twitter de ce monde a créé, selon lui, une sorte de « walmartisation » de l’information. Quant à Géraldine Martin, directrice de l’entrepreneuriat au Service du développement économique de la Ville de Montréal, elle examine la question des suivis, sujet très ancré dans le quotidien de tout gestionnaire.

 

Pistes de réflexion

Ce numéro présente également des articles qui apporteront aux gestionnaires et aux entrepreneurs des conseils et des pistes de réflexion sur les meilleures façons d’améliorer l’expérience client ; l’urgence de procéder à la transformation numérique des entreprises ; l’avènement des villes numériques, appelées à répondre aux besoins grandissants de leurs citoyens ; et la compréhension des enjeux liés aux achats programmatiques. Enfin, un test conçu spécifiquement pour la revue invite les leaders à mesurer leur capacité à mettre en place des conditions propices à l’émergence d’un leadership inspirant au sein de leurs équipes.

 

À propos de Gestion HEC Montréal

Gestion HEC Montréal est une revue trimestrielle qui s’adresse aux gens d’affaires, aux gestionnaires et aux décideurs. Vitrine du savoir de HEC Montréal, établissement universitaire francophone dont les programmes d’enseignement et la recherche en gestion ont depuis longtemps acquis une renommée internationale, la revue se déploie sur de multiples plateformes, versions imprimée et web, où elle propose des conseils et des pistes de réflexion aux lecteurs qui souhaitent devenir de meilleurs gestionnaires. Outil de référence en gestion d’entreprise, la revue Gestion HEC Montréal est vendue en kiosque au Québec et en Europe et est aussi offerte en format numérique (Apple Store et Google Play).

 

– 30 –

 

Source

Magazine Gestion HEC Montréal

Conseillère, publications et relations clientèles
Agnès Roy
agnes.roy@hec.ca
Téléphone : 514 433-3405

Relations médias
Claude-Sylvie Lemery
cs.lemery@gmail.com
Téléphone : 514 433-3405

0/2 articles Abonnez-vous à partir de 3,25$

Il vous reste 0/2 articles du magazine gratuits. Abonnez-vous à partir de 3,25$