Article publié dans l'édition Printemps 2013 de Gestion

À l’automne 1983, alors qu’il était champion cycliste, Louis Garneau, appuyé par son épouse Monique Arsenault, entreprend dans le garage familial la confection de ses premiers cuissards de vélo. L’année suivante, après avoir participé aux Jeux olympiques de Los Angeles, il décide de quitter la compétition pour se concentrer exclusivement sur son entreprise. La vente de ses vêtements connaît rapidement du succès et débouche sur l’entreprise que nous connaissons aujourd’hui.

Louis Garneau Sports comprend actuellement 6 usines réparties dans le monde, emploie quelque 425 employés, vend plus de 1 500 produits différents dans 40 pays, joue un rôle de chef de file en matière d’innovations dans le domaine des vêtements et accessoires sportifs et se situe au 58e rang des entreprises les plus admirées au Québec selon le journal Les Affaires1.


LIRE AUSSI : « Gestion de soi : Comment rester performants sans s'épuiser ? Leçons tirées du milieu sportif »


Depuis les tout débuts, Louis Garneau gère son entreprise de la même façon qu’il a géré sa carrière dans le cyclisme. De son propre aveu, son style de gestion s’appuie sur des principes issus de son expérience sportive. Au vu de son succès et du plaisir qui anime cet homme, il est intéressant de prêter attention à son histoire et aux fondements de sa pratique.

J'achète!

Poursuivre votre lecture pour seulement 2,99 $

Je m'abonne!

Accédez à tous les articles en vous abonnant à partir de 3,25$

Ou