Communiqué – Lancement du numéro d’automne de Gestion HEC Montréal


L’entrepreneuriat peut-il sauver le monde?

Ambitieux et animés d’une réelle passion, des hommes et des femmes d’affaires  démontrent comment ils peuvent transformer nos vies.

 

Montréal, le 11 septembre 2017 – Le monde a besoin des entrepreneurs. Mais qui sont-ils, à quoi rêvent-ils et que devons-nous espérer d’eux? La nouvelle parution de la revue Gestion HEC Montréal présente un dossier de plus de 40 pages intitulé L’entrepreneuriat peut-il sauver le monde? On y explique comment des hommes et des femmes, animés d’une véritable passion, vont jusqu’à changer nos vies et transformer notre quotidien. Mais est-ce la solution à tous nos maux? Et qu’attend-on d’eux au juste?

« On les aime bien nos grands entrepreneurs… les Joseph-Armand Bombardier, Alphonse Desjardins, Guy Laliberté, Christiane Germain, Gilbert Rozon, Alexandre Taillefer et bien d’autres qui s’inscrivent dans notre imaginaire collectif. Ils changent souvent notre monde en créant des entreprises innovantes et durables. Mais quel est le moteur qui les pousse à innover et à créer. Et peuvent-ils véritablement changer le monde ou, mieux encore, le sauver? », interroge le directeur de la revue Gestion, Sylvain Lafrance, en amorce d’un dossier qui saura inspirer et surprendre les lecteurs de la revue.

Pour certains spécialistes qui ont participé à la rédaction de ce dossier, par exemple Franck Barès, directeur du département d’entrepreneuriat et innovation de HEC Montréal, et Bernard Cova, professeur de marketing à la Kedge Business School, la passion est un des gages de succès de ces nouveaux entrepreneurs. Pour eux, un individu n’est jamais aussi engagé, créatif et efficace que lorsqu’il travaille sur un projet qui le captive. Et ça marche si l’on pense qu’au Québec, l’entrepreneuriat est en forte croissance ces dernières années même s’il reste à combler un écart entre l’intention de démarrer une entreprise et le passage à l’acte. Pour Saras Sarasvathy, professeur d’entrepreneuriat à la Darden School of Business de l’université de Virginie, et sommité mondiale en la matière, la méthode entrepreneuriale, comme l’a fait la méthode scientifique, va fondamentalement changer le monde. « Elle est déjà en voie de le faire », affirme-t-elle sans ambages.

De nombreux sujets en appui à cette théorie sont d’ailleurs présentés dans le dossier. Il est question, notamment, des rapports entre entrepreneuriat et communauté locale ; de développement des pôles de compétitivité ; de la réinvention de la production télévisuelle ; et des cycles dans la vie de l’entrepreneur. Le dossier fait de plus état du cas de la création, en 2013, de l’entreprise Humanitas Solutions par le docteur Abdo Shabah, société qui s’apprête aujourd’hui à lancer plusieurs applications mobiles qui permettront aux équipes d’urgence de mieux intervenir en situation de crise humanitaire. Ce succès d’affaires est un exemple d’entreprise qui permet non seulement de changer le monde mais également de sauver des vies. Enfin, Robert Dutton, qui a été président de RONA pendant 20 ans, apporte un point de vue de l’intérieur sur les motivations réelles des entrepreneurs. À lire!

Joey Adler : humaniste avant tout !

Dans ce numéro, on peut lire un portrait de Joey Adler, femmes d’affaires, philanthrope et humaniste avant tout! L’ex-PDG de Diesel Canada affirme qu’elle n’a l’esprit tranquille que si, chaque soir, elle a amélioré la vie d’au moins une personne. On y apprend comment la mort de son mari, Lou Adler, avec qui elle a évolué pendant 35 ans dans le domaine de la mode, la mènera vers des chemins jusqu’alors inexplorés dont celui de la philanthropie. Sa vie a depuis négocié un tournant dans lequel elle s’est engagée à transformer le monde en conjuguant au quotidien le mot entraide.

Des points de vue éclairants

Géraldine Martin, directrice de l’entrepreneuriat au Service du développement économique de la Ville de Montréal, expose la question des entreprises qui ont une approche basée sur le design… et qui semble faire défaut au Québec malgré de réels progrès ces récentes années. Professeur associé à HEC Montréal, Jean-Jacques Stréliski aborde pour sa part la question de ces « moments référents », porteurs de formidables capacités narratives que la publicité et le marketing nous servent à satiété parce qu’ils sont de véritables passerelles entre les êtres humains et les marques. Enfin, Marie-Claude Ducas, journaliste et auteure, offre son point de vue sur l’avènement du travailleur nouveau: l’emploi stable, salarié et à long terme serait désormais, du moins en Occident, une espèce en voie de disparition.

Pistes de réflexion

Ce numéro présente de plus un entretien avec l’anthropologue américaine Melissa Cefkin, chercheuse et directrice principale pour le Nissan Research Center, dans une entrevue offerte en exclusivité à la revue Gestion. À lire également, des articles qui apporteront aux gestionnaires et aux entrepreneurs des conseils et des pistes de réflexion sur les méthodes de gestion des ressources humaines qui favorisent la confiance ; sur les raisons qui font que les entrepreneurs hésitent à s’inscrire en Bourse ; et sur les défis qui accompagnent les modèles d’innovation de façon ouverte. Enfin, un test conçu spécifiquement pour la revue invite les leaders à s’interroger sur la gestion des changements au sein de leur entreprise.

 

À propos de Gestion HEC Montréal

Gestion HEC Montréal est une revue trimestrielle qui s’adresse aux gens d’affaires, aux gestionnaires et aux décideurs. Vitrine du savoir de HEC Montréal, établissement universitaire francophone dont les programmes d’enseignement et la recherche en gestion ont depuis longtemps acquis une renommée internationale, la revue se déploie sur de multiples plateformes, versions imprimée et web, où elle propose des conseils et des pistes de réflexion aux lecteurs qui souhaitent devenir de meilleurs gestionnaires. Outil de référence en gestion d’entreprise, la revue Gestion HEC Montréal est vendue en kiosque au Québec et en Europe et est aussi offerte en format numérique (Apple Store et Google Play).

– 30 –

Source
Magazine Gestion HEC Montréal
David Mene
Coordonnateur des partenariats
david.mene@hec.ca
Téléphone : 514 340-6677

Relations médias
Claude-Sylvie Lemery
cs.lemery@gmail.com
Téléphone : 514 433-3405