Innover

Une image qui vaut mille maux…


Ou comment le fabricant d’armes Raytheon emploie le jeu vidéo et la réalité virtuelle pour mousser ses ventes...

23/10/2015

Raytheon - Quelques donnéesLe pouvoir de l’art est puissant. Et les dirigeants de l’entreprise Raytheon, versée dans la conception et la fabrication d’équipement militaire, l’ont bien compris. L’art peut en effet rassembler comme il peut diviser, il peut interpeler, et peut aussi choquer. Mais surtout, l’art est un instrument qui finit toujours par servir une fin et un maître, quel que soit ce dernier et sa cause…

La nouvelle ne manquera de faire sourciller. Le journaliste Daniel Terdiman rapportait récemment, sur le site Internet du magazine Fast Company (lire son article « How Raytheon Is Using Hollywood Animators To Showcase Big Military Project »), que le fabricant américain avait mis sur pied une équipe de scénaristes, d’illustrateurs et d’animateurs vidéo afin de travailler à la réalisation de matériel promotionnel pour ses divers produits.

Images en réalité virtuelle de RaytheonNom de code pour cette équipe de choc : ConOps Visualization Team. Leur mission : en s’appuyant sur le storytelling, les treize membres du commando mettent leur talent artistique à l’œuvre afin de créer des simulations qui démontreront aux éventuels clients les possibilités du matériel fabriqué par Raytheon et, surtout, les applications possibles d’un tel matériel, que l’on parle de missiles, de chars d’assaut ou d’un système de détection radar. La vidéo en tête d’article présente par exemple une animation conçue pour faire valoir les potentialités du Cyber Security Operations Center, l’un des produits-phare de Raytheon afin de répondre aux menaces informatiques croissantes.

The CAVE chez RaytheonL’équipe a même poussé la chose en créant, dans ses installations de Andover, au Massachusetts, un antre entièrement consacré à la réalité virtuelle, The CAVE. L’endroit ferait rager d’envie tout amateur de jeux vidéo. The CAVE, en fait un acronyme pour computer automatic virtual environment, est un enclos cylindrique d’un diamètre de sept mètres et d’une hauteur de près de deux mètres et demi. L’enclos, bordé par 72 moniteurs en ultra haute définition, couvre ainsi 320 degrés. Munis de lunettes stéréoscopiques, les clients potentiels sont en mesure de constater, en trois dimensions il va de soi, le potentiel du matériel militaire de l’entreprise. L’endroit sert également aux ingénieurs de Raytheon afin de simuler les divers environnements dans lesquels seront éventuellement déployés les armes et engins.

Serions-nous en voie d’assister aux prochaines avancées du marketing? L’exemple de Raytheon montre que les entreprises doivent de plus en plus mettre l’accent sur l’expérience et sur la stimulation de tous les sens afin d’accrocher le client. Fascinant, mais troublant… Qu’en pensez-vous?



Laisser un commentaire